En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Les cookies ne sont utilisés par PEOPLE BASE que dans le but d’optimiser et de personnaliser le service proposé à l’Utilisateur, d’améliorer le Site ou de collecter des statistiques anonymes concernant les visites sur le Site.

Intérêt et avantages d'une grille de salaires

Le 16 novembre 2018

Outil indispensable et propre à une entreprise, la grille de salaires regroupe les différents niveaux de salaires ayant cours dans l'entreprise pour chacune des catégories du personnel et en tenant compte de différents critères et paramètres. Afin de mieux appréhender cet outil, il convient en première instance de se poser les questions suivantes : Pourquoi la grille de salaires est-elle essentielle ? Quelles spécificités doit-elle prendre en compte et intégrer ? Comment la mettre en place ? Enfin, quelles sont les différences entre grille de salaire et politique salariale ? Éléments de réponse.

 

Grille de salaires : un outil indispensable à une entreprise

Recensant les différents niveaux de salaires pratiqués par une entreprise, la grille de salaires est un outil aux multiples avantages. Présentant de façon claire et concise la politique salariale rattachée à la société, celle-ci permet avant tout de maintenir une équité salariale maximale en imposant des salaires minimums et maximums à chaque corps de métier et évite ainsi les arbitrages dans la rémunération des employés. Pour l'entreprise, elle est un outil optimal dans l'élaboration des budgets annuels de la société dans le cas d'embauches ou de promotions anticipées.

La grille de salaires permet également et enfin à un futur employé de connaître en amont de la signature de son contrat la rémunération minimale et maximale à laquelle il pourra prétendre tout au long de son évolution professionnelle interne.

 

Grille de salaires : que doit-elle obligatoirement mentionner ?

Pour être valide, une grille de salaires doit présenter, sous la forme d'un tableau, la rémunération minimale et maximale pouvant être octroyée pour un poste de l'entreprise. Pour chacun des postes est leurs fluctuations de rémunération inhérentes, la grille de salaires doit de surcroît indiquer les différents paramètres pris en compte pour ce calcul, tels que les compétences demandées, les responsabilités exercées ou encore l'ancienneté de l'employé. Selon les grilles de salaires, d'autres éléments de rémunération peuvent se voir apposés. C'est le cas par exemple des rémunérations variables et indirectes, des éléments d'épargne et d'actionnariat, etc.

 

Grille de salaires : comment la mettre en place ?

Il existe plusieurs possibilités pour la mise en place d'une grille de salaires en entreprise. La première, coûteuse en temps et en ressources humaines, consiste à travailler avec un panel d'employés empruntés dans les différents postes sur les fiches de postes de l'entreprise et regroupant les différentes missions, compétences et responsabilités en rapport avec chaque corps de métier. Finalisées sous la supervision de la cellule RH, ces fiches vous servent de base pour la mise en place d'une grille de salaires.

Une autre méthode, beaucoup plus rapide, consiste à faire appel à un cabinet d'experts dans la rédaction de fiches de salaire pour les professionnels. Rompus à cet exercice, il sont à même de proposer la réalisation d'une grille de salaires détaillée et complète pour les entreprises. A la clé pour les sociétés usant de ce type d'externalisation, un gain de temps et de moyens financiers et humains non-négligeables.

 

Grille de salaires : différences avec la politique salariale ?

Dans sa forme simple, la grille de salaires ne prend en compte que le salaire fixe selon les postes visés. Les autres éléments collectifs tels que les primes, bonus, l'intéressement, la participation ou encore les remboursements de frais, porteurs de grandes disparités en fonction des employés, ne peuvent y être intégrés. Afin de répondre à cette problématique, les sociétés se lancent de plus en plus dans la création d'une "politique de rémunération", prenant en compte ces indices subjectifs en entreprise. Bien que rivaux sur le papier, en réalité ces deux outils se complètent et il n'est guère judicieux pour les entreprise d'en délaisser un au profit de l'autre...

 

Partager cet article